Rencontre avec l’illustratrice française CamXV

Partager

SEVA View : Rencontre avec l’illustratrice française CamXV

Retour en France avec Camille plus connue sous le nom de  CamXV , 19 ans, illustratrice et amoureuse de sneakers.

 

« La confiance en soi est le premier secret du succès. » Ralph Waldo Emerson

 

Bonjour Camille, merci d’avoir accepté cette interview. Alors, peux-tu te présenter en quelques mots. Comment te décris-tu ?

Salut, moi c’est Camxv, Cam, Camille, j’ai 19 ans et je suis étudiante en mode dans l’Est de la France, j’aime la mode, les vêtements, le dessin et bien sûr, une amoureuse de la sneakers.

 

Raconte nous un peu l’origine de ta passion pour les sneakers et pour le graphisme. Pourquoi as-tu décidé d’associer les sneakers dans tes illustrations ?

Depuis petite j’ai toujours aimé marier une tenue avec une paire de baskets, c’était et c’est toujours très important pour moi, ma passion pour les sneakers est donc née naturellement je dirais. Pour le graphisme, pareil, depuis petite j’ai toujours aimé dessiner, il y a quelques temps j’ai appris à manier les logiciels de création, j’ai beaucoup apprécié cet aspect numérique du dessin, depuis c’est devenu ma patte.

En général, j’associe toujours plusieurs domaines/thèmes que j’aime, je n’aime pas me restreindre, au contraire. Il était donc logique de mêler ces deux passions.

 

« Je pense plutôt faire de mon métier un rôle tournant autour de la sneaker, mais lié aux côtés mode, dessin, etc. »

 

© CAMXV

 

 

D’où provient ton inspiration qui est reflétée dans ton travail ? Sur quel type de logiciel travailles-tu ?

Mon travail est quasiment toujours le fruit de photographies, lorsque j’ai un coup de coeur ou que j’apprécie une photo je réalise ensuite mes illustrations. Je travaille avec les logiciels de la gamme Adobe.

 

On te demande de garder une seule paire de sneakers pour le restant de ta vie, laquelle choisirais-tu ?

La question à laquelle personne ne peut répondre (rires). Toutes mes paires sont mes bichons, mais par valeur affective je garderais la Nike Air Max 1 Bespoke Paris.

© CAMXV

 

Tu n’as que 19 ans, mais tu as déjà eu l’opportunité de collaborer avec Nike sur l’Air Max 1 Bespoke Paris grâce à un concours. Est-ce que tu comptes continuer à associer les sneakers et le graphisme pour en faire ton métier ?

C’est effectivement deux domaines que j’affectionne particulièrement, mais ne m’étant pas dirigée en école de graphisme je pense plutôt faire de mon métier un rôle tournant autour de la sneaker, mais lié aux côtés mode, dessin, etc.

Si des opportunités viennent à moi concernant le graphisme et la sneaker c’est génial, c’est ce que j’attends !

 

Peux-tu nous montrer ta plus belle réalisation et nous expliquer pourquoi celle-ci en particulier ? Quelle est son histoire ?

Ce n’est pas simple de s’auto-juger, je citerais ma dernière réalisation « Crème de la crème », elle découle d’un nouveau style que je souhaite exploiter dans mes futures réalisations. Elle m’a prise environ 5 jours, c’est une photo sur Instagram que j’ai beaucoup aimée, même si cela m’a pris du temps, je tenais vraiment à la faire.

 

© CAMXV

 

Pour les novices en graphisme, quel genre recommandation peux-tu leur faire ?

Si je peux faire quelques recommandations, ce serait de faire ce qu’il nous plaît vraiment déjà, puis trouver son propre style et innover.

 

Retrouvez les illustrations de Camille sur son siteInstagram et sur son Twitter !

 

Propos recueillis par Seva.