Rencontre avec Anthony Suzon

Partager

SEVA View : Rencontre avec Anthony Suzon, photographe français passionné de sneakers

Découvrez cette entretenue avec Anthony qui nous raconte sa passion pour la photo et les sneakers.

« Si tu abandonnes une fois, cela peut devenir une habitude. N’abandonne jamais. » Michael Jordan.

 

Hello Anthony, merci de participer à cette interview. Alors, peux-tu te présenter brièvement. Comment te décris-tu ?

Bonjour, je m’appelle Anthony, j’ai 21 ans et je vis en banlieue parisienne dans le 93. Pour le moment, j’ai un job de télé-enquêteur. (je suis le mec qui vous fait embête au téléphone quand vous êtes chez vous tranquille.) Mes hobbies sont bien entendu la photographie et la basket, deux grosses passions qui me suivent au quotidien, mais on en reparlera plus tard.

Comment pourrais-je me décrire ? Et bien je suis quelqu’un de passionné, qui aime partager ce qu’il aime avec les gens. Dans le travail, quand les choses me plaisent, je suis perfectionniste, parfois un peu trop, ce qui fait que j’ai dû mal à obtenir le résultat escompté. Je me considère aussi comme quelqu’un d’assez réservé et en proie a la procrastination, mais je me soigne.

 

Photo d'une paire de Nike Air Max 1

© Anthony Suzon

Parle nous un petit peu de l’origine de tes passions pour les sneakers et pour la photographie. 

J’ai commencé à m’intéresser réellement à la photographie quand j’avais 14 ans, même si c’est quelque chose que j’ai toujours aimé. J’ai eu mon premier vrai appareil photo pour Noël et au début je m’en servais vraiment beaucoup, je faisais des photos de tout et n’importe quoi (du selfie au paysage en passant par les portraits, tout y passait). En ce qui concerne les baskets, c’est apparu l’année d’après, d’une manière plutôt drôle quand j’y repense. Ayant des pieds très larges, les baskets que j’achetais à l’époque ne tenaient jamais très longtemps, ce qui était un vrai problème pour le budget de la famille.

Ma passion pour le basketball et en particulier pour Jordan a attisé ma curiosité pour cet univers qu’est la basket. Grâce à Internet, j’ai commencé à rechercher les paires que Jordan portait, dès lors j’ai commencé à lire chaque jour des articles sur la basket et de là la passion est née. J’ai eu ma première paire de Jordan le jour de mes 16 ans, une Jordan 7 Cardinal, que je n’ai plus depuis longtemps, mais que j’aimerais retrouver pour le côté « historique ». 

 

D’où provient ton inspiration qui est reflétée dans ton travail ? 

À vrai dire, je n’ai pas vraiment d’inspiration, j’ai quelque chose en tête et j’essaye de le réaliser, tout simplement. Parfois, c’est compliqué d’obtenir ce que je veux, mais j’essaye toujours d’être satisfait au maximum.

Photo d'une paire de Nike Vapormax

© Anthony Suzon

Peux-tu me citer une ville, un lieu, une paire de sneakers et une personne que tu adorerais photographier ?

Alors pour la ville, ça va être cliché, mais New York, car je suis fan de paysage urbain, d’architecture moderne depuis longtemps et c’est un rêve de gosse d’aller là-bas. 

Un lieu, là on va carrément aller vers autre chose, mais j’aimerais explorer les forêts allemandes. J’y ai vu beaucoup de photos resplendissantes qui me fascinent depuis des années, j’espère y aller d’ici la fin de l’année. 

Une paire de sneakers, c’est compliqué de faire un choix tellement il y en a, et j’ai pu en shooter de très belles au fil du temps, mais je dirais l’Air Max 1 x Parra « Albert Heijn », car c’est pas de sitôt que j’en aurai une en main, mais je ne désespère pas de la shooter un jour.

Une personne, Adrianne Ho, direct, je suis cette femme sur Instagram depuis mes débuts, que ce soit son charme ou son style, j’aime tout chez elle et j’espère un jour avoir la chance de faire des photos d’elle.

 

La photographie et les sneakers sont tes passions, comptes-tu en faire ton métier et créer quelque chose de plus fort par la suite ? 

Pour l’instant, je garde les deux comme passions, je ne vis pas de ça, je ne me fais pas d’argent avec mes photos. Je pourrais, mais j’attends d’être pleinement satisfait de mon travail. En ce moment, j’aime parler baskets et faire des photos quand j’ai du temps de libre, mais par la suite j’aimerais bien devenir photographe et voyager, puis pourquoi pas un peu plus tard en vieillissant ouvrir un shop pour partager encore plus ma passion avec les autres. Je suis jeune, j’ai le temps de construire ce genre de projet.

 

Peux-tu nous montrer ta plus belle photographie et nous expliquer pourquoi celle-ci en particulier, son histoire ?

Rien qu’en 3 mois j’en ai pris plus de 3000, c’est impossible de faire un choix, mais je peux en montrer quelques-unes que j’aime particulièrement.

Photo d'une paire de Air Jordan 1 bleues

© Anthony Suzon

On te demande de garder une seule paire de sneakers pour le restant de ta vie, laquelle choisirais-tu ?

Cela dépend de plusieurs critères. Pour le côté historique, je garderais ma Jordan 1 Royal Blue, car c’est la paire que j’aime le plus et que j’ai cherché pendant pas mal de temps. Cependant, à cause de mes pieds larges, je trouve la paire inconfortable au possible, mais pour la vie de tous les jours je prendrais une petite Sock Dart, c’est simple et efficace, ça passe partout, mais les jours de pluie c’est pas trop ça.

 

Si tu devais devenir le photographe d’une grande marque de sneakers ou d’un artiste, avec laquelle/lequel te visualiserais-tu ? 

Je n’ai aucun artiste en vu, mais mon rêve est de devenir photographe pour Nike, ça sera très compliqué. Ils m’ont déjà contacté et j’ai fini dans une vidéo qu’ils ont faite pour le Air Max Day, maintenant le rêve est de travailler avec eux. On verra bien ce que l’avenir nous réserve.

 

Peux- tu nous parler de tes futurs projets à venir que ça soit au niveau de la photographie et/ou des sneakers ?

Pour l’instant je n’ai rien de concret, j’essaye de travailler sur ce qui me déplait dans mes photos. Je commence à recevoir pas mal de propositions et de compliments jour après jour, beaucoup de gens me donnent de la force, c’est génial tout ça. L’été approche, je vais sûrement être un peu plus calme niveau photo, j’ai d’autres projets qui me tiennent à coeur autre que la photo et la basket. Du coup pour le moment je me laisse porter par les événements.

Photo d'architecture

© Anthony Suzon

 

Que penses-tu de l’avenir du métier de photographe ? (par rapport aux nouvelles technologies notamment les logiciels de retouches, etc.) 

Les logiciels de retouches permettent de faire de grande chose, je pense que si l’on sait bien s’en servir, on peut se faire un nom dans la photographie. Le métier va probablement faire plus d’adeptes, car la photographie est quelque chose qui touche tout le monde, cela n’est pas amené à disparaître avant très longtemps, alors longue vie à la photographie.

 

Propos recueillis par Seva.